Les indépendants dispensés de logiciel anti-fraude
20/06/2017

Thumbnail [16x6]

À compter du 1er janvier 2018, les assujettis à la TVA qui enregistrent les règlements de leurs clients au moyen d'un logiciel de comptabilité ou de gestion ou d'un système de caisse devront en principe utiliser un logiciel conforme répondant à des conditions d'inaltérabilité, de sécurisation, de conservation et d'archivage des données (CGI art. 286, I.3° bis ; BOFiP-TVA-DECLA-30-10-30-03/08/2016). L'obligation de fournir un certificat ou une attestation de conformité serait limitée aux systèmes d'encaissement.  Les logiciels de comptabilité et de gestion seraient donc exclus du périmètre de l'obligation. Cette modification fera l'objet de mesures législatives d'ici la fin d'année, pour une entrée en vigueur du dispositif comme prévu au 1er janvier 2018.

Autres articles

Caisses certifiées : assouplissement en vue

Pour les logiciels et systèmes de caisse certifiés, un nouvel assouplissement est en vue.

Retour à la case départ pour le prélèvement à la source ?

Le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a précisé que le prélèvement à la source “ne se fera pas” s'il se révèle être une “source de complexité pour les entreprises”.

Un logiciel de comptabilité certifié pour les auto-entrepreneurs

Dans le cadre de la loi de finances 2016, l'utilisation d'un logiciel de comptabilité deviendra obligatoire pour certains professionnels dès janvier 2018.